Chiang Mai, plus belle ville d’Asie ?

Je suis digital nomad, autrement dit je travaille en voyageant. Ce style de vie original m’a permis de sillonner le monde à mon rythme en prenant le temps de découvrir de nouvelles cultures, de nouveaux pays et de nouvelles villes. J’ai notamment passé quelques mois en Asie, entre le Cambodge, le Sri Lanka, le Laos, la Malaisie… et la Thaïlande ! Et je crois bien avoir trouvé la ville qui mérite, à mon sens, le titre de meilleure destination d’Asie : Chiang Mai, dans le nord de la Thaïlande.



Thaïlande, tout n’avait pas si bien commencé…

J’avais adoré le Cambodge et peu moins le Laos. En arrivant à Bangkok, capitale tentaculaire, ma première impression de la Thaïlande était loin d’être positive. Tout était trop pour moi : trop grand, trop bruyant, trop agité… un ressenti qui me rappelait un peu ma visite de Kuala Lumpur en Malaisie. J’ai donc décidé de ne pas m’attarder dans cette ville et de m’aventurer plus au nord pour donner une seconde chance à la Thaïlande. Mon plan était de passer une semaine à Chiang Mai, j’y resterai finalement quatre semaines.



Chiang Mai, le secret bien gardé de la Thaïlande

Moins fréquentée que Bangkok et que les îles du sud du pays, Chiang Mai n’en est pas moins une ville touristique. Mais il y règne une certaine douceur de vivre et surtout une authenticité qui ont immédiatement agi sur mois. Je recommande toutefois d’éviter les mois de juin à septembre, qui correspondent à la saison des pluies, ce qui peut rendre le voyage tout de suite moins agréable ! Ce qui m’a tout de suite plu à Chiang Mai, à l’inverse de Bangkok, c’est cette ville à taille humaine où il est très facile de toujours se déplacer à pied. Je séjournais dans la vieille-ville, partie la plus photogénique de Chiang Mai avec ses remparts, ses temples et ses ruelles pleine de charme. De jour comme de nuit, le calme y est très appréciable. Les nombreux cafés et restaurants, asiatiques (thaï, indien, chinois, japonais, etc.) mais aussi libanais, italiens, mexicains et français, n’ont fait que sublimer encore plus mon séjour dans cette ville !



Chiang Mai : 3 expériences à ne pas rater

Les temples sont beaux de l’extérieur… mais encore plus de l’intérieur. Même si certains d’entre eux sont payants (pour un prix qui reste cependant modeste, rarement plus de deux euros), il vaut largement la peine de franchir ses lourdes portes boisées décorées de dorures et gardées par des dragons pour s’émerveiller du calme et de la sérénité du lieu. Chaque temple est différent et j’ai pris le temps d’en visiter plusieurs pour m’imprégner de différentes atmosphères ou me laisser envahir par une spiritualité propice à la méditation et à la réflexion. La deuxième expérience immanquable, ce sont bien sûr les marchés nocturnes. Les plus beaux sont ceux organisés le week-end mais il y en a également quelques-uns en semaine qui valent le détour. La street food y est délicieuse et très bon marché ! Enfin, la curiosité m’a poussé à acheter un ticket pour une autre spécificité du pays : la boxe thaï. Une expérience unique et très divertissante qui attire aussi bien les locaux que les étrangers de passage.



Comment obtenir son visa pour la Thaïlande ?

En tant que français, le passeport suffit pour visiter la Thaïlande. À l’arrivée, un séjour de 30 jours est automatiquement accordé sans besoin de visa. Si vous voulez rester plus de temps dans le pays (ce que je comprends parfaitement !), vous pouvez prolonger votre séjour sur place ou alors effectuer les démarches à l’ambassade avant de partir.

Sur d'autres blogs